le monde de doudou

forum parlant d'un peut de tout musique, loi et juridique, medecine, amour, livre,country,line dance,heavy metal etc
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'EGYPTE

Aller en bas 
AuteurMessage
beatrice38

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 56

MessageSujet: l'EGYPTE   Mar 12 Fév - 23:58

L'Egypte pays que j'ai eu l'honneur de visiter !!! pays magique de legendes son histoire. pays qui remonte à la nuit des temps ;Pays qui a fascine et qui fascine encore de part sa beaute ses hommes qui ont bati ce magnifique pays

Pourquoi la civilisation égyptienne est-elle apparue dans la vallée du Nil?

Pourquoi a-t-elle duré beaucoup plus longtemps que les autres civilisations qui l'ont suivie?

Pourquoi les anciens Égyptiens momifiaient-ils le corps des défunts?

Pourquoi les pharaons construisaient-ils des pyramides?

Qui était Toutankhamon et comment est-il mort?




    Les splendeurs de la civilisation égyptienne antique ont été une source d'inspiration tout au long des siècles. Depuis qu'Hérodote, l'historien grec, a fait connaître l'Égypte, décrivant ses voyages dans ce pays au Ve siècle av. J.-C., on spécule sur la façon dont les Égyptiens ont édifié leurs massifs monuments, et on s'émerveille de la beauté de leur art et de leur architecture.
    De toute éternité, l'humanité cherche le sens de la vie et, consciente de sa mortalité, aspire profondément à l'immortalité. Cela n'est nulle part mieux illustré que dans l'Égypte ancienne. Le voyage des pharaons vers l'éternité est immortalisé dans l'art, l'architecture et les écrits de l'Égypte.
    La civilisation égyptienne est née il y a plus de 5000 ans, et les lieux historiques du pays comptent parmi les plus grandes attractions touristiques du monde. Le berceau de la civilisation fut la fertile vallée du Nil, qui est entourée d'un désert s'étendant à perte de vue, à la rencontre de l'Orient et de l'Occident. C'est là que le premier État multinational fut créé, que le premier système d'écriture, constitué d'hiéroglyphes, fut inventé, que les concepts de royauté, de religion et de bureaucratie apparurent. Il n'y a donc pas à s'étonner que l'Égypte continue de nous fasciner, nous qui sommes à la recherche de nos racines.
    À l'approche du nouveau millénaire, il est opportun de jeter un sur le passé pour découvrir les origines de la culture humaine. Mystères de l'Égypte nous fait voyager à travers les siècles et nous offre des vues stupéfiantes des merveilles de l'Égypte ancienne.
    Pour la première fois, les réalisations monumentales de l'Égypte ancienne sont montrées sur l'écran géant IMAX. Vous y serez, découvrant, plus grands que nature, les pyramides de Gizeh, l'énorme Sphinx ainsi que les magnifiques temples, palais et tombes des pharaons.
    Mystères de l'Égypte est un film de National Geographic Films et de Destination Cinema produit en collaboration avec Nova/WGBH Boston, le Museum of Science and Industry de Chicago, le Musée canadien des civilisations et Centex Investment Ltée.











naviguez au menu principal





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beatrice38

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 56

MessageSujet: Re: l'EGYPTE   Mer 13 Fév - 0:00

L'Égypte ancienne — une terre de mystères. Aucune autre civilisation n'a tant captivé l'imagination des spécialistes comme des profanes. Ses origines, sa religion et son architecture monumentale — les temples colossaux, les pyramides et l'énorme Sphinx — sont nimbées de mystère. Les pyramides d'Égypte sont les plus célèbres de tous les monuments de l'Antiquité, la seule des sept merveilles du monde antique qui ait survécu.
De même que la vie surgit des eaux, de même le Nil a arrosé les semences de la civilisation. Ce fleuve puissant, qui coule vers le nord depuis le cœur de l'Afrique jusqu'à la Méditerranée, entretint la croissance du royaume pharaonique. La longue et étroite plaine inondable fut un véritable aimant pour la vie, attirant humains, animaux et plantes. À l'époque prédynastique, des chasseurs nomades s'établirent dans la vallée et commencèrent à cultiver la terre pour diversifier leur alimentation. Tenue pour un don des dieux, la crue annuelle du fleuve déposait sur la terre un limon riche en éléments nutritifs, créant des conditions idéales pour la culture du blé, du lin et d'autres plantes. Les premiers travaux communautaires de cette société naissante furent l'aménagement de canaux d'irrigation à des fins agricoles.
Le soleil était une divinité importante dont le passage dans le ciel symbolisait le cycle éternel des naissances, des morts et des renaissances. Les pharaons étaient considérés comme des dieux, des représentants divins sur la terre qui, grâce aux rites, assuraient la perpétuation de la vie. Après leur mort, ils devenaient immortels, rejoignant les dieux dans l'au-delà.
Les Égyptiens croyaient également que le corps et l'âme étaient importants pour l'existence humaine, tant dans la vie que dans la mort. Leurs usages funéraires, par exemple la momification et l'ensevelissement dans des tombes, visaient à aider le défunt à trouver son chemin dans l'au-delà. Les tombes étaient remplies d'aliments, d'outils, d'articles ménagers, de trésors — toutes les choses essentielles à la vie — pour garantir le retour de l'âme dans le corps afin que le défunt vive heureux à jamais.

Les tombes les plus imposantes sont les célèbres pyramides, qui ont la forme de la colline sacrée où les dieux sont apparus pour la première fois dans le récit de la création. Fruit de travaux incroyablement ambitieux, ce sont là les plus grosses structures jamais construites. Leur édification était dirigée par des architectes et des ingénieurs d'une grande compétence. Des ouvriers rémunérés déplaçaient les massifs blocs de calcaire sans l'aide de roues, de chevaux ou d'outils de fer. Les conscrits étaient peut-être motivés par une foi profonde dans la divinité de leurs dirigeants et une croyance en l'immortalité. Il est possible qu'ils aient pensé que leur contribution améliorerait leur propre sort lors du jugement dernier dans l'au-delà.
Les gigantesques pyramides étaient des cibles voyantes pour les pilleurs de tombes, dont les méfaits compromettaient les chances d'accéder à la vie éternelle. Les générations subséquentes de rois cachèrent leurs tombes dans la Vallée des Rois pour échapper aux voleurs. Dans cette vallée désertique proche de Thèbes, l'antique capitale appelée maintenant Louxor, ils préparèrent leurs tombes royales en découpant les flancs de la montagne. En dépit des efforts déployés pour dissimuler les entrées, des voleurs réussirent à découvrir les tombes, à les piller et à les vider de leurs trésors.
Une tombe fut cependant épargnée, celle de Toutankhamon. Ce lieu de sépulture fut bien visité deux fois par des voleurs, mais l'entrée en fut refermée et demeura cachée durant plus de 3000 ans. Sa découverte par l'archéologue britannique Howard Carter en 1922 est considérée comme la plus grande trouvaille archéologique de l'histoire. Carter a passé le reste de sa vie à travailler sur la tombe, à transférer ses trésors au Caire et à documenter et étudier son contenu, dont les sarcophages et le masque d'or du pharaon. La momie de Toutankhamon demeure dans sa tombe. C'est le seul pharaon qui ait été laissé dans la Vallée des Rois.
Aujourd'hui, des archéologues égyptiens continuent de faire d'importantes découvertes, et l'étude scientifique des momies royales éclaire la généalogie des pharaons. Le déchiffrement des écrits hiéroglyphiques et les recherches sur la vie des paysans, qui se poursuivent toujours, répondent aussi à de nombreuses questions relatives à l'évolution de la culture égyptienne. La religion pharaonique donne l'impression que les Égyptiens étaient préoccupés de la mort, mais beaucoup d'indices suggèrent qu'ils étaient un peuple heureux sachant jouir de la vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beatrice38

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 56

MessageSujet: Re: l'EGYPTE   Mer 13 Fév - 0:02

Le gouvernement et la religion étaient inséparables dans l'Égypte ancienne. Le pharaon était le chef de l'État et le représentant divin des dieux sur la terre. La religion et le gouvernement assuraient l'ordre dans la société par la construction de temples, la création de lois, l'imposition, l'organisation du travail, le commerce avec les peuples voisins et la défense des intérêts du pays. Le pharaon était assisté par une hiérarchie de conseillers, de prêtres, de fonctionnaires et d'administrateurs, qui étaient responsables des affaires de l'État et du bien-être de la population.

L'Égypte ancienne n'aurait pas pu atteindre une telle stabilité et une telle grandeur sans la collaboration de tous les niveaux de la population. Le pharaon était au sommet de la hiérarchie sociale. Après lui, les fonctionnaires les plus puissants étaient les vizirs, les administrateurs généraux. En dessous venaient les grands prêtres, suivis des contremaîtres (administrateurs) royaux, qui veillaient à ce que les 42 gouverneurs de districts exécutent les ordres du pharaon. Tout en bas de la hiérarchie se trouvaient les scribes, les artisans, les agriculteurs et les ouvriers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beatrice38

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 56

MessageSujet: Re: l'EGYPTE   Mer 13 Fév - 0:03

Pharaons
Le mot «pharaon» vient de la Bible. Il fut utilisé pour la première fois par Joseph et Moïse dans le « Deuxième livre des Rois» (Ch.17). Nous employons ce mot sans distinction, mais c'est un anachronisme si nous l'utilisons pour désigner les rois égyptiens antérieurs à la XVIIIe dynastie.
Les pharaons commencèrent à régner sur l'Égypte en 3000 av. J.-C., lorsque la Haute- et la Basse-Égypte furent réunies. Sous l'Ancien Empire (2575-2134 av. J.-C.), ils se considéraient comme des dieux vivants au pouvoir absolu. Ils construisirent des pyramides témoignant de leur grandeur mais ne laissèrent pas de documents officiels sur leurs réalisations.

Sous le Moyen Empire, les pharaons ne se considéraient plus comme des dieux vivants, mais plutôt comme les représentants des dieux sur la terre. Ils laissèrent des écrits sur leurs actes, mais il ne s'agissait guère que d'une énumération de titres et d'épithètes élogieuses.


Pour accréditer leur image de puissants souverains divins, les pharaons se représentaient dans les écrits et les reliefs sculptés des murs des temples. On les voyait souvent sous la forme de guerriers massacrant sans aide un grand nombre d'ennemis et tuant une troupe entière de lions. Ces scènes se répétant d'un pharaon à l'autre, on ne peut que mettre en doute leur véracité. Par exemple, les images guerrières de Ramsès III à Karnak sont des copies exactes de celles de Ramsès II. Ces actes d'héroïsme étaient en partie représentés à des fins de propagande. Ces représentations servaient à renforcer la position du roi à la tête de l'État plutôt qu'à refléter la réalité historique.
Au IVe siècle av. J.-C., Manéthon, un grand prêtre et scribe des sanctuaires sacrés d'Égypte, établit la première liste complète des pharaons. Il groupa les règnes en dynasties, et ce classement est encore tenu pour exact dans une grande mesure aujourd'hui. Les dynasties sont groupées en plusieurs périodes, depuis la période ancienne (3000-2575 av. J.-C.) jusqu'à la période gréco-romaine (332 av. J.-C. — 395 apr. J.-C.). La Ire dynastie débuta avec le roi légendaire Ménès (que l'on croit avoir été le roi Narmer), et la dernière prit fin en 343 av. J.-C. quand l'Égypte tomba aux mains des Perses. Nectanebo II fut le dernier pharaon de souche égyptienne à gouverner le pays.

Il y a eu des pharaons femmes, et certains n'étaient pas égyptiens. Avant la période gréco-romaine, au moins trois femmes seraient montées sur le trône, dont la plus importante était la reine Hatshepsout. Durant plusieurs périodes, l'Égypte fut dominée par des puissances étrangères qui désignaient un roi issu de leurs propres rangs. On ne sait pas exactement comment les pharaons furent choisis. Parfois un fils du pharaon, ou un vizir (premier des prêtres) ou un seigneur féodal puissant assumait la direction des affaires, ou encore une lignée de pharaons entièrement nouvelle apparaissait après l'effondrement de la monarchie antérieure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beatrice38

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 56

MessageSujet: Re: l'EGYPTE   Mer 13 Fév - 23:08




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beatrice38

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 56

MessageSujet: Re: l'EGYPTE   Mer 13 Fév - 23:09


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'EGYPTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'EGYPTE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Oiseau d'Egypte
» Egypte: une reine sort de l'anonymat
» Egypte ou Mésopotamie ?
» Toute la vérité dans les événements d'Algérie - Egypte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le monde de doudou :: GENERAL :: VOS PASSIONS-
Sauter vers: